Le point de vue de l’éditeur


"Toulouse revue et corrigée par Dessaint ressemble à un conte de fées illustré par Willem. Un commissaire de police parcourt les rues de la ville à la recherche d'un tueur en série, secondé par un inspecteur plus préoccupé par son frère qui croit avoir une pieuvre dans la tête. L'excentricité de l'auteur, son écriture personnelle, son habileté à changer de registre, son monde enchevêtré reculent les frontières de la mollesse ordinaire." (Alfred Eibel)


Pascal Dessaint s'est fait connaître des amateurs de romans noirs avec ce livre.

UNE PIEUVRE DANS LA TÊTE


2000


Rivages/Noir n°363



DANS LA PRESSE


“Une pieuvre dans la tête” constitue une métaphore moderne sur la décomposition quotidienne des êtres et des âmes. Original et ambitieux...

Claude Mesplède/OPTIONS


Un livre qui comble une attente, oscillant entre philosophie et aventure.

Paul Maugendre / 813


“Une pieuvre dans la tête” est d’une force et d’une tendresse saisissantes. Sa langue est belle, son intrigue, en marge des modes, tient bien ses promesses. Bravo !

Michèle Witta

LES CRIMES DE L’ANNÉE 1994

Première édition L’Incertain 1994