Le point de vue de l’éditeur


« Être soi-même se révèle parfois une faute, ou une erreur. Il y a une grande différence. La faute est impardonnable, très souvent. L’erreur est rectifiable, si on a le temps pour soi. Ma mère ne paraissait pas vouloir accorder ce temps à mon père, ni lui pardonner. »


La disparition troublante d'un homme va changer le regard que ses amis portent sur eux-mêmes, perturber l'équilibre déjà fragile d'une petite communauté qui voit son existence contrariée par un projet de route. Comment saisir les forces qui gouvernent la vie de chacun, et s'en accommoder ? Au-delà d'un roman sur l'amitié et les risques qu'elle fait courir, "Maintenant le mal est fait" est une réflexion sur la frénésie de notre monde et sur le progrès, sur les rapports complexes que les hommes entretiennent avec la Nature et sur le mal qui peut en découler.

MAINTENANT

LE MAL EST FAIT


Rivages 2013



DANS LA PRESSE


Mort d’un rêveur de nature

Barnabé Binctin/Reporterre


Magistral

Yves Gabay / La Dépêche du Midi


Belle plongée en apnée

Dominique Le Guilledoux / Le Monde des Livres


Un récit polyphonique intime et sombre qui force

la réflexion sur la place du progrès dans notre société

Jean-Paul Guéry / La Tête en Noir


Un roman choral au rythme saisissant

Hubert Artus / Clés


Chant choral pour monde désabusé

Jean-Philippe Birac / Intramuros


Un hymne à la vie, à la nature, à l’homme

Olivier Tartart / La Voix du Nord


Pascal Dessaint est désormais une voix

qui compte dans le paysage du polar français.

Il aime cependant tenir une position excentrique,

imposant livre après livre une inspiration

et une sensibilité singulières.

Sébastien Lapaque / Le Figaro littéraire