L’HORIZON

QUI NOUS MANQUE


Rivages 2019







Le point de vue de l’éditeur


Entre Gravelines et Calais, dans un espace resté sauvage en dépit de la présence industrielle, trois personnages sont réunis par les circonstances : Anatole, le retraité qui rêve d’une chasse mythique, Lucille, l’institutrice qui s’est dévouée pour les migrants de la jungle et se retrouve désabusée depuis le démantèlement, et Loïk, être imprévisible mais déterminé, qui n’a pas toujours été du bon côté de la loi, peut-être parce que dans son ascenseur social, il n’y avait qu’un bouton pour le sous-sol. Laissés pour compte ? Pas tout à fait. En marge ? C’est sûr. En tout cas, trop cabossés pour éviter le drame.

Pascal Dessaint nous ramène dans le Nord avec ce trio de personnages qui aiment Jean Gabin, mais qu’on verrait bien chez Bruno Dumont.

DANS LA PRESSE


Baraque à frites, festin de coques, bois flottés

et citations de Jean Gabin sont au centre ce roman social, illuminé par un trio auquel on s’accroche comme eux à la vie, dans l’attente du pire, entre bienveillance, coups de folie et tempête rageuse.

Frantz Hoëz/ NOUVEL OBS’


L’horizon qui nous manque est une course-poursuite sans temps mort. (…) Implacable.

Hubert Artus/LIRE


Nulle intrigue criminelle dans ce beau roman de Pascal Dessaint qui dresse avec tendresse le portrait de trois exclus de la société.

Jean-Paul Guéry/LE COURRIER DE L’OUEST


Pascal Dessaint n’a pas son pareil pour dessiner les destins du petit peuple, les trajectoires tragiques de ceux qui n’ont pas grand-chose et qui bientôt n’auront plus rien. L’Horizon qui nous manque est d’une profonde justesse et d’une grande humanité.

Christophe Laurent/CORSE MATIN


Dans des décors similaires à "Le Chemin

s’arrêtera là", Pascal Dessaint nous

emmène encore très loin avec ce roman noir

et sensible. Somptueux.

Christophe Dupuis/MILIEU HOSTILE


Grand roman !

Greg Lamazères/BOUDU


Monsieur Dessaint prend le large, nous emmène, avec un brin d'humanisme qu'on perd

un peu plus chaque jour.

UNWALKERS


La patte de Pascal Dessaint est là : l’amour

de la nature, l’humanisme, la question sociale,

des sujets toujours traités à hauteur d’homme. Annick Michaud/LA VOIX DU NORD


Ça diffuse une mélodie douce-amère

esquissée sur les accords mineurs

d’un jazz manouche.

Lionel Gernain/SUD-OUEST





LA DÉPÊCHE DU MIDI


LA DÉPÊCHE DU MIDI — ITW


LA VOIX DU NORD




Sur RFI, une émission

de Catherine Fruchon-Toussaint


Sur PFM  radio

VARIATION EN NOIR